P
'
t
i
t
e
C
h
a
t
t
e
 
spacer~ MY IMAGINARY FRIEND THINKS YOU HAVE MENTAL PROBLEMS Articles | Connexion
 
~GRAIN DE SEL

 The switcher: 1 mois avec Orange Livebox Jet Fibre 500/200 ... le verdict
17/03/2015 - 23:55
Préambule: Je ne voudrais pas dresser un tableau noir dissuadant les consommateurs lambda de souscrire à l'offre d'Orange. Etant moi-même du métier, j'ai une vision perfectionniste et intransigeante sur la qualité des produits que je suis amené à utiliser (il s'agit ici d'une déformation professionnelle). L'offre Livebox Fibre d'Orange dans son ensemble conviendra à l'écrasante majorité des consommateurs sans besoins spécifiques.


Ca y est, cela fait un peu plus d'un mois que j'ai changé de fournisseur d'accès internet pour passer de Free et sa Freebox Revolution sur une ligne ADSL à Orange et son offre Livebox Jet Fibre.

#ProgX Image


L'installation de la fibre
L'installation s'est très bien et très rapidement passée. Sitôt la commande prise sur internet, le lendemain, le prestataire de service d'Orange chargé de l'installation de la fibre me rappelle pour confirmer le RDV à mon domicile.
Le jour J, le prestataire arrive à l'heure. Ils sont deux techniciens et commencent à étudier les parties communes de l'immeuble pour prévoir le passage de la fibre. Ils me demandent ou je veux installer la prise fibre (boitier collé au mur en saillie). L'opération parait claire, les techniciens se répartissent le boulot, le premier sort les aiguilles et tente de passer une fibre dans les gaines existantes de l'appartement en laissant un large bout dépasser dans les armoires techniques des parties communes. J'ai de la chance, ces armoires techniques sont directement adjacentes à mon appartement. Le second commence à effectuer la "soudure" entre la fibre de mon appartement et celle de l'immeuble. Au bout de 45 minutes à batailler avec les gaines existantes et un minuscule trou quasi invisible plus tard, la prise fibre optique est installée juste derrière mon meuble TV.
Nous sortons alors des Livebox de leurs cartons (Modem et Décodeur TV), on branche le tout, on allume. Je me connecte à la Livebox avec mon mac via un cable ethernet, je lance mon browser, je saisis mes identifiants et TADAAAAM ! Ca marche. Une fois l'euphorie de la Fibre nouvelle passée, j'effectue un speedtest qui me sort un 263 Mb/s en download et 137 Mb/s en upload avec un ping de 5 ms (Test Speedtest. C'est pas mal, c'est la connexion la plus rapide que j'ai pu avoir ... mais c'est pas le contrat. Hmmmm, je vais investiguer plus tard
Je remercie les techniciens, je leur offre un café et je les laisse partir.

Le câblage
Le câblage de l'installation est au final assez simple. Il y a une Livebox 3 (équivalent du Freebox Server), un décodeur TV (équivalent du Freebox Player) et un un ONT (Optical Network Termination) connecté entre la Livebox et la prise optique posée par les techniciens. L'ONT a pour vocation, dans le cas d'Orange, de convertir le signal optique en signal PPPoE sur Ethernet interpretable par le port WAN de la Livebox.

#ProgX Image


La Livebox 3 dispose au dos de 4 ports Ethernet Gigabit, d'un port WAN (pour y brancher l'ONT pour les abonnés fibre), d'un port DSL RJ11 pour y brancher la ligne téléphonique (pour les abonnés ADSL), d'un port RJ45 (compatible RJ11) pour y brancher son téléphone filaire, d'un port d'alimentation, un port USB3, un bouton d'appairage Wi-Fi WPS et d'un bouton On/Off. En facade on retrouve un afficheur LCD, un bouton permettant de faire défiler les infos sur l'afficheur LCD, un bouton d'activation/désactivation du Wi-Fi et d'un port USB3.

#ProgX Image


Le décodeur TV est raccordé à la Livebox via ethernet et dispose de deux ports coaxiaux d'antenne TV (respectivement entrée antenne et sortie antenne TNT-HD), 4 ports RCA (respectivement SPDIF, Sortie vidéo composite, sortie audio droite et gauche), un port HDMI (Sortie TV, non-CEC, vous verrez plus tard, ca a son importance), deux ports USB3, un port Ethernet (pour raccordement à la Livebox), un port d'alimentation et un bouton On/Off. En facade on retrouve un bouton de mise en veille, un afficheur LCD et deux boutons TV +/- (au passage, un appui prolongé sur le bouton TV- permet d'accéder au menu de maintenance visible sur la TV).

#ProgX Image


La navigation en général
Bon ... même si le débit mesuré via speedtest n'indique pas la meme chose que le contrat Orange, ca reste quand même très rapide et très réactif. En tant qu'abonné Google Play Music et Netflix, c'est du bonheur, tout va vite, tout est instantané. Youtube ne passe pas son temps à rester bloqué en buffering.
A toute heure du jour et de la nuit, ca reste stable et ca marche bien. Pas de réel ralentissement visible. Nan, y'a pas à dire, ca marche bien.
Enfin ... Ca marche bien ... La connexion, rien à dire ... La Livebox c'est pas la même histoire.

La Livebox 3 (Modem)
Bon, pour ceux qui lisent cet article à la recherche d'un retour d'experience sur la Livebox comparativement à la Freebox Révolution, je ne vais pas tourner autour du pot. Orange est très très très loin du compte avec sa Livebox 3 (noire) par rapport à la Freebox Révolution. Là ou la Freebox se fait carrément oublier parce qu'elle fait tout simplement le job à la perfection ... la Livebox se rappelle sans cesse à votre bon souvenir grace à ce bel adage de l'informatique moderne : "Dans le doute ... Reboote !".
Afin de bien situer le niveau de fonctions que j'attendais de cette Livebox, je précise que sur la Freebox j'utilisais les fonctions suivantes :
  • Serveur DHCP avec baux dynamiques et quelques baux statiques
  • Wi-Fi WPA2 AES avec SSID caché
  • Filtrage des adresses MAC en mode liste blanche
  • Port mappings de quelques ports applicatifs
  • IP Fixe avec Reverse DNS

Rien de bien extraordinaire au final. J'ai donc tenté de reproduire cette configuration avec la Livebox 3. Hormis l'IP Fixe qui n'est pas fournie chez Orange, j'ai pu configurer assez facilement le reste, bien que l'interface de configuration soit assez déroutante: Elle manque de fluidité et d'ergonomie à mon gout, mais je met ca sur le compte de l'habitude de la Freebox.
C'est au bout de quelques heures que les premières surprises apparaissent, amené à ajouter d'autres devices dans ma liste blanche d'adresses MAC, je me reconnecte à l'interface de configuration de la Livebox, la page d'accueil de cette dernière affiche un graphique assez grossier des équipements connectés en Wi-Fi et en Ethernet sur votre réseau ... sauf que là, il y a un hic qui me saute aux yeux: Le serveur DHCP de la Livebox à une fâcheuse tendance à inventer des équipements qui n'existent pas réellement ou à inventer des hostnames fantaisistes pour des équipement existants. Au final on se retrouve avec des équipements nommés "PC" suivi d'un numéro. PC5, PC6, PC13, etc... Il est en fait relativement difficile de distinguer le vrai du faux dans cette liste puisque les adresses MAC permettant d'identifier le fabricant de l'équipement ne sont pas accessibles via cette interface. Il faut reconnaitre que la première fois que l'on constate ce comportement, cela fait peur.
A l'usage, le bilan n'est pas fameux également. Au bout de deux ou trois jours, la liste des équipements affichés sur la page d'accueil de la Livebox n'est tout bonnement plus remplie. Et dès lors que la Livebox 3 est configurée avec quelques règles simples (port mapping, baux DHCP statiques, filtrage MAC) les débits coté client chutent (aussi bien en filaire qu'en Wi-Fi). Pour ma part, des tests ont montré des débits inférieurs à 50 Mb/s en download avant reboot de la Livebox révisés à 260 Mb/s juste après reboot.

La Livebox Play (Décodeur TV)
Coté décodeur TV, le bilan est moins terne que pour le modem, mais on reste loin de la fluidité, la stabilité et l'ergonomie du Freebox Player. Le démarrage de la Livebox Play est long ... très long ... trop long ! ( Un chronométrage réalisé à la va vite pendant que j'écris ces lignes donne 2 minutes tout rond). De plus, lors du démarrage, deux progressbars apparaissent (une sur la TV, l'autre sur le LCD de la Livebox) et elle ne sont manifestement pas d'accord sur l'avancement de la séquence de démarrage. Durant le démarrage, l'écran de la TV "clignote" beaucoup, parfois en noir, parfois en neige bleuâtre ... Pas très engageant tout ca. Cela dit, au bout du bout ca fonctionne !
L'interface divisée en sections (Fonctions TV, Applications, etc...) est bien pensée, mais la pub pour les services optionnels (non desactivables) vient gâcher l'ensemble et rend la navigation confuse lors des premières utilisations. La télécommande est bien pensée, avec un véritable clavier au dos, ce qui est une bonne idée mais qui n'est malheureusement pas exploité par toutes les applications disponibles sur le store. Le Joystick de la télécommande permettant de naviguer dans le menus et faisant office de bouton OK a une sensibilité ... déroutante et nécessite un temps d'adaptation.
Le zapping entre chaines est rapide aussi bien via les boutons +/- qu'en composant le numéro des chaines. L'image affichée via HDMI est d'excellente qualité, que ce soit pour les chaines TV que pour les applications OCS (Orange Cinema Series) et Netflix. Par contre, la stabilité et la rapidité du client Netflix comparativement à la version PS3 est moins bonne. J'ai constaté notamment avec Netflix des plantages lorsque le type de sortie audio et vidéo ne sont pas réglés sur Automatique dans les paramètres de la Livebox. Le client Netflix se présente très exactement comme celui présent sur la Playstation 3, avec tout de meme moins de rapidité, mais cela reste très utilisable. Ce dernier souffre temps à autres de problèmes de son, cela se produit au lancement du programme vidéo et peut être réglé par un arrêt/redémarrage de la lecture.
Etant possesseur d'un NAS Synology, j'ai pu comparer la lecture via DLNA des mêmes vidéos depuis la même source entre la Freebox Player et le Décodeur TV d'Orange le comportement de la fonction mediacenter (Client DLNA/UPnP) qui est moins ergonomique et moins fluide que celle proposée par Free. Il est par exemple assez difficile d'effectuer des avances/retour rapides dans les vidéos. La Livebox proposant une avance rapide par paliers (x2, x4, x8, x32, x64) tandis que Free permet de "glisser" très rapidement a l'endroit voulu.
Coté enregistreur, le décodeur TV s'en sort bien avec une fonction d'une ergonomie différente de celle proposée par Free mais d'une efficacité équivalente. Lors de la lecture des enregistrement, on retrouve le même principe d'avance rapide par paliers que dans le médiacenter.
L'absence d'HDMI CEC (Consumer Electronics Control, appelé Anynet+ chez Samsung, Regzalink chez Toshiba, Bravia Sync chez Sony, etc...) permet de véhiculer des informations de contrôle via le cable HDMI, comme par exemple dans la plupart des cas, les commandes d'allumage et d'extinction des équipements. Dans la pratique, lorsque cela est activé (et c'est possible sur la Freebox Player et la plupart des écrans plats), il est possible d'éteindre ou allumer le couple TV+Décodeur (voir TV+Ampli+Décodeur si vous disposez d'un ampli A/V compatible HDMI-CEC) à l'aide d'un seul bouton de télécommande. L'absence de cette fonction sur la Livebox Play est bien regrettable, surtout en 2015 ou la quasi-totalité des équipements HDMI sortant sur le marché supportent d'emblée ce protocole.

Conclusion
En conclusion, j'ai un avis mitigé sur ce qu'Orange propose au travers de son offre Livebox Play Fibre Jet 500/200.
Le service de souscription en ligne et la prestation des installateurs sont tout bonnement excellents, et je pense qu'Orange place la barre très très haut sur ce point.
Sur le plan des débits, ces derniers sont finalement excellents et très stables moyennant un remplacement de la Livebox par un modem du marché. J'ai pour ma part effectué l'opération avec un routeur Ubiquiti EdgeRouter Lite 3. Je parlerais de la procédure dans un prochain article. En attendant, n'étant pas le premier à le faire, il existe de nombreuses ressources sur le sujet sur internet.
Concernant la fourniture hardware accompagnant l'offre ... je suis très surpris qu'Orange n'aie pas pris le temps de concevoir un modem plus puissant, plus stable et plus ergonomique que la Livebox 3 (Modem) et de la qualité moyenne du décodeur TV. Si l'on considère que la location de la Livebox (3 euros/mois) est obligatoire, et qu'il s'agit d'un produit que Orange utilise comme interface entre son activité de fourniture d'accès et de contenu et les utilisateurs, on aurait espéré disposer d'un équipement mieux pensé et mieux fini. Pour ma part, je suis doublement surpris, connaissant nombre de développeurs talentueux travaillant chez Orange Labs et Orange Business Services et la qualité de leur production, je ne m'attendais pas à ce résultat.

Un autre point, financièrement intéressant celui ci, concerne la jungle d'offre de remboursement et de réductions offertes par Orange. Dans mon cas, j'ai réussi à obtenir sans forcer les avantages suivants :
  • Remboursement des frais de résiliation du précédent opérateur
  • -5€/mois pendant 1 an au titre de nouvel abonné
  • -5€/mois pendant 1 an pour avoir changé d'opérateur
  • -50€ en tant que nouvel abonné parrainé (qui lui à également obtenu -50€ sur sa facture)
  • Remboursement de 78€ sur une paire de coupleurs CPL 500Mbits (Prix 79€, remboursement du prix d'achat - 1€)


 Erik LOUISE (RICO)

 Wednesday 18 March 2015 @ 17:37
  
Pour moi Fibre en approche si j'en crois la communication de la ville...
Concrètement, la phase 1 de pose de la fibre s?achève actuellement, avec un accès possible dès le mois de septembre. \o/

J'ai pour ma part effectué l'opération avec un routeur Ubiquiti EdgeRouter Lite 3. Je parlerais de la procédure dans un prochain article.

Ca m'interresse :)
mais si je peux abuser, avant d'investir, y a moyen d'avoir des résultats chiffrés de l'ecart entre Livebox et EdgeRouter?

au fait : merci pour la réactivation de progx. j'étais trop triste :(
jefelbo 
Gravatar Image
 Wednesday 18 March 2015 @ 18:28
  
Jefelbo> avec le Ubiquiti totalement configuré, j'obtiens effectivement du 499 Mbits/s en download et du 198 Mbits/s en upload (en connexion filaire), soit quelques chose d'extrêmement proche du contrat souscrit.
Avec la Livebox et toutes les règles de routage sur un même branchement je plafonnais à 198 Mbits/s en download et 140 Mbits/s en upload.

Là ou le Ubiquiti se montre particulièrement intéressant, c'est l'accélération hardware et le fait qu'il est conçu pour supporter des connexions Gigabit (coté WAN et LAN), ce qui fait que même avec beaucoup de règles de routage plus ou moins complexes, le nombre de PPS (paquets/secondes) traités par le routeur ne varie pas ou peu. Le tout pour une centaine d'euros hors point d'accès Wi-Fi (L'Ubiquiti est exclusivement filaire).
RICO 
Gravatar Image
 Sunday 22 March 2015 @ 15:10
  
De mon côté elle tenait le débit de 300/50 vendu avec une dizaine de règles NAT basiques. Par contre elle devenait totalement instable dès que l'ONT perdait la connexion.
Ça aurait pu être acceptable si Orange n'avait pas décidé de couper la connexion toutes les semaines avec changement d'IP...
Du coup le schéma se répétait : 1 semaine ok, coupure, instabilité, plantage complet dans les 2 à 4 jours suivants, obligation de faire un hard reboot du modem.

Et l'option IP fixe chez Orange n'était disponible que sur les offes ADSL.

J'ai tenu 6 mois et je suis parti chez SFR. La partie TV est d'une lenteur hallucinante mais j'ai un abonnement moins cher de base, pas de location de box à ajouter et une offre à 10? de moins par mois pendant un an.
Comparé à chez Orange où je réfléchissais aussi à l'achat du Edgerouter également, ça me fait une différence de plus de 300? sur l'année.

Et au passage j'ai 5ms de moins sur mon ping, une IP fixe et plus de déconnexions.

C'est vraiment dommage qu'avec le rachat par numéricable ils se concentrent sur la vente de fttla avec la box NC. Ils ont aussi tué le projet de box Android qui aurait pu amener une partie TV décente.

Du coup on a :
- Orange, qui a un bon réseau, mais se sabote avec tout le reste
- SFR en train de mourir, racheté par NC
- NC qui fait que du FTTLA
- Bouygues qui galère et n'a jamais vraiment fait de FTTH
- Free qui préfère utiliser l'argent des abonnés internet pour percer dans le mobile plutôt que de nous relier aux services qu'on veut utiliser...

Ça craint.
chmop 
Gravatar Image
 Tuesday 01 September 2015 @ 23:28
  
Merci de me faire rire. Même constat.

Du coup on a :
- Orange, qui a un bon réseau, mais se sabote avec tout le reste
- SFR en train de mourir, racheté par NC
- NC qui fait que du FTTLA
- Bouygues qui galère et n'a jamais vraiment fait de FTTH
- Free qui préfère utiliser l'argent des abonnés internet pour percer dans le mobile plutôt que de nous relier aux services qu'on veut utiliser...

HLFH 
Gravatar Image

 Ajoutez votre grain de sel 
 
Surnom :
E-mail :
Message :     B     I     U     CODE     QUOTE     IMAGE     CD CASE     LINK 
 
Un gâteau ?oui    non 
RisoliVillard ?oui    non 
Port de RisoliVillard :
     


 Aide
RisoliVillard est un plugin Winamp 2/5, iTunes et un outil pour XMMS qui vous permettra d'afficher la chanson que vous écoutez au moment de l'écriture de votre réponse. Le port utilisé par votre plugin doit être reproduit dans le champ ci-dessus (8462 par défaut).
Utilisation de vBCode :
- [B]gras[/B]
- [I]italique[/I]
- [U]souligné[/U]
- [QUOTE]citation[/QUOTE]
- [CODE]code[/CODE]
- [IMG]http://www.serveur.com/image.jpg[/IMG]
- [URL=http://www.serveur.com/]texte à afficher[/URL]

 
#ProgX©2005 Mathieu GINOD - Romain GUY - Erik LOUISE